Claudio Calaci, un peintre sicilien rend hommage à Buffet

Claudio Calaci

Claudio Calaci est un artiste peintre sicilien de 76 ans qui a consacré la majeure partie de vie au dessin. Il a vécu en Sicile, à Paris, au Brésil et maintenant à La Chapelle-Basse-Mer au bord de la mer. Il a toujours été admirateur du travail de Bernard Buffet dont il s’est par la suite inspiré. Il expose d’ailleurs quelques toiles dans diverses galeries de France il a nommé l’exposition « Hommage à Bernard Buffet ».

Le dessin a toujours été sa passion

Depuis l’adolescence, Claudio Calaci a toujours aimé dessiner. Cependant, il a utilisé ce don dans l’industrie et puis dans le domaine commercial. Ainsi, il a commencé à travailler à Paris pour le ministère des routes. Il déménage par la suite au Brésil pour devenir designer dans la société de meuble qu’il a lui-même créé. A côté de cette activité professionnelle, il faisait de la peinture pour se détendre en dehors des heures de travail. Ce n’est qu’à son retour en France il y a 5 ans qu’il décide de sortir ses pinceaux et de rendre hommage à cet homme qu’il considère comme un génie de la peinture.

Une belle collection

La collection de ce peintre sicilien est très inspirée de l’œuvre de son maître Buffet, peintre expressionniste français qui a fortement marqué le XXème siècle. Claudio Calaci n’a pas caché son admiration pour cet homme. Il dit d’ailleurs à son propos : « Je crois que j’ai été touché par sa simplicité artistique ». Il n’est donc pas étonnant s’il copie son style et il l’assume très bien. Il rajoute juste une particularité qui fait son originalité, une finition avec du vernis brésilien qui donne un effet plus attirant à ses toiles. Avec cette technique, Claudio Calaci devient célèbre et ses tableaux se vendent comme des petits pains. Comme son maître, il peint les natures mortes, les personnages, mais il peut également élaborer des œuvres qui lui est propre.

Un artiste très sollicité

Claudio Calaci a été plusieurs fois récompensé à La Chapelle-Basse-Mer et à la Baule où il a reçu le premier prix acrylique en 2013 et 2015. Par ailleurs, il est fortement demandé à Le Croisic, Saint-Brévin, Mesquer et Vertou. Il commence même à être célèbre à l’étranger ce qui pourrait l’intéresser puisque le peintre ne cache pas son envie de s’installer à Clisson qu’il considère comme étant une ville pour les artistes. Ses toiles ont d’ailleurs déjà été exposées dans la galerie In Arte Veritas de cette ville.